Comment bien choisir son déodorant ?

La vie de l’homme est aujourd’hui régie par la recherche de la beauté parfaite. Mais dans ce contexte, la partie olfactive vient parfois damer le pion au plaisir visuel. Le déodorant permet de redresser les méfaits de ce bémol.

La transpiration, un phénomène naturel

Chaque homme évoluant sur cette planète dispose d’une signature corporelle personnelle. À certains moments, ce signe distinctif se manifeste un peu trop fort au goût de la société dans lequel il évolue. Quoi de plus désagréable en effet que d’inhaler les effluves trop prononcés d’une transpiration ? Entre stimulant aphrodisiaque et motif d’indisposition, les odeurs de sueur peuvent être masquées par l’utilisation d’un déodorant. Il faut cependant bien choisir celui qui convient pour chaque individu. En cas d’erreur sur le choix, la manifestation d’effets indésirables pourrait se produire.

Connaître les ingrédients

Le déodorant peut être classé en deux groupes distincts : le déodorant naturel et le déodorant de synthèse. Ces deux types de produits trouvent leur différence au niveau des composants de fabrication. Le déodorant naturel, comme le mot l’indique, renferme des minéraux naturels comme le bicarbonate de soude, la pierre d’alun ou le talc (magnésium et silice). Il peut également contenir des extraits de plantes comme la sauge, l’hamamélis ou la lavande. Il peut enfin s’utiliser sans transformation, comme le cas du citron vert ou d’autres plantes comme la prêle. Le déodorant de synthèse, quant à lui, est aujourd’hui devenu sujet à controverse, du fait de composants chimiques comme le parabène, le sel d’aluminium ou le triclosan. Malgré son efficacité avérée, ce second type de produit serait cancérigène à long terme.

Choisir le conditionnement correct

Le déodorant se décline en plusieurs formes. Le conditionnement en spray permet une utilisation rapide et furtive, par contre, l’effet ne dure pas à cause de son état volatil. Le stick semble le mieux placé pour la meilleure efficacité, sa forme ergonomique lui permet de parcourir chaque zone des aisselles et de déposer le produit, limitant ainsi la production excessive de sueur. Le déodorant à bille dispose du même avantage que le stick, mais la taille de la bille nécessite quelques mouvements supplémentaires. Les actifs sont déposés avec un liquide qui sèche assez vite, procurant de la fraîcheur. Pour tous les cas, l’essentiel consiste à choisir un déodorant et non un anti-transpirant. Celui-ci a en effet pour rôle de stopper totalement la sudation, ce qui est contre-indiqué pour maintenir une bonne santé.